Tous allergiques ? Comment venir à bout des intolérances et allergies ?

Aujourd’hui, le nombre d’allergies est en constante augmentation dans les pays industrialisés. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) classe les maladies allergiques au quatrième rang mondial des affections et considère que ces pathologies représentent « un problème majeur de Santé publique ».      

Au-delà de la réaction allergique « classique »…

Douleurs ou infections chroniques, maladies de société, fibromyalgie, arthrose, maladies auto-immunes, hyperactivité, autisme, migraines, asthme, eczéma… ? Et si les intolérances et allergies y étaient pour quelque chose ?

Comment « devient-on » allergique ?

Le symptôme allergique visible (rhinite, eczéma…) est le sommet d’un iceberg. Il est l’expression d’un déséquilibre de l’ensemble du corps provoqué par une accumulation d’intolérances ou sensibilités à des substances rencontrées au quotidien.

Au départ, il y a une scène : un système immunitaire déséquilibré (pollution, environnement, stress, alimentation, perturbateurs endocriniens…), un acteur – un allergène bien souvent alimentaire – qui provoque une intolérance ou allergie non diagnostiquée et parfois asymptomatique, un contexte (émotionnel). La substance allergène déséquilibre encore plus le système immunitaire, c’est l’effet boule de neige. Jusqu’à celui qui rend malade, le dernier, d’une liste déjà plus ou moins longue.

Le mécanisme allergique est complexe, multifactoriel. L’émotion peut-être une émotion positive, mais qui est source de déstabilisation (déménagement souhaité, gross

esse…). D’après Sigmund Freud, l’allergie est avant tout une protection psychique, déplacée certes, mais qui protège l’individu en adaptant son organisme à la réalité de la vie quotidienne. Ce stratagème psychique nous permet ainsi de focaliser toute notre attention sur l’allergène et d’oublier l’épisode déstabilisant.

Il ne faut pas attendre pour diagnostiquer une allergie. Dès la naissance, devant un eczéma persistant (l’émotion, ici, est

 la difficulté de la séparation avec la maman), des bronchiolites à répétition, des régurgitations, une respiration sifflante, on peut soupçonner une allergie. On sait de plus en plus que l’eczéma de l’enfance, étouffé à coup de crèmes à la cortisone, se transforme bien souvent en asthme autour de l’adolescence (c’est ce qu’on appelle un déplacement).

Types d’intolérances et d’allergies et symptômes associés

On mélange souvent allergie et intolérance. Il y a plusieurs types d’allergie et les symptômes sont très vastes. Le terme « hypersensibilité » ou « allergie » est une description globale d’une non-compatibilité avec une substance, mais sans préciser le mode d’action.

L’hypersensibilité englobe :

L’allergie immédiate (ou hypersensibilité de type I ou allergie vraie)

Elle est considérée comme une réaction inappropriée du système immunitaire contre un allergène, supposé inoffensif. Le Docteur Kousmine parlait de réaction exubérante.

L’allergie immédiate est causée par un contact avec un agent allergisant, comme le pollen, un aliment, des acariens, une piqûre de guêpe. Les symptômes sont violents, parfois mortels. Elle s’exprime là où le corps est en contact avec l’extérieur : peau, muqueuses, tube digestif, voies respiratoires et oculaires. Les types de symptômes et leur intensité vont varier selon l’endroit où l’allergie se déclare, et en fonction de plusieurs autres facteurs, propres à chaque personne. Ils peuvent être inexistants, très discrets, comme l’apparition de rougeurs sur la peau, ou potentiellement mortels, comme le choc anaphylactique. C’est la réaction allergique la plus fréquente. Et c’est celle qui est diagnostiquée chez l’allergologue.

L’allergie retardée

L’allergie retardée est une réaction inflammatoire plutôt modérée après contact. Les symptômes peuvent prendre de 3 heures jusqu’à 3 jours pour se manifester et sont chroniques, comme les migraines, un colon irritable, des troubles de comportement autisme, hyperactivité), des douleurs articulaires, de la fatigue chronique, des maladies rénales, des maladies pulmonaires, des infections persistantes, des maladies auto-immunes, des fibromyalgies, des réactions lors d’un rappel de ®vaccination, et beaucoup d’autres.

Les tests cutanés chez l’allergologue restent négatifs en cas d’allergie retardée.

L’hypersensibilité de type IV

Elle est à l’origine de réactions allergiques touchant la peau et entraînant des dermatoses suite au contact avec des produits allergisants (nickel, caoutchouc, détergents, cosmétiques…)

Comment fonctionnent les méthodes NAET et Total Reset ?

La méthode NAET®/Total Reset® méthode manuelle énergétique, peut être pratiquée sur toute personne, y compris les nourrissons, les femmes enceintes (avec en plus un bénéfice pour l’enfant à naître).

Solution naturelle, non invasive

La méthode NAET®/Total Reset® prend en compte les trois plans de la personne à la fois : physique, physiologique et émotionnel, en rapport avec une substance donnée. C’est une solution naturelle, non invasive, sans médicament (mis à part traitements déjà en cours que l’on n’arrête pas sans avoir refait un bilan avec l’allergologue), pour désactiver les intolérances, les sensibilités, les allergies et les troubles liés aux allergies, souvent avec des résultats durables. Il s’agit d’une reprogrammation de la réaction du corps face à son(ses) ennemi(s). NAET® a été découvert par le Dr Devi Nambudripad en novembre 1983. Les intolérances, les hypersensibilités et les vraies allergies à médiation IgE (hypersensibilités de type I y compris chocs anaphylactiques) sont toutes considérées comme des « Allergies » selon la terminologie NAET®/Total Reset. NAET®/Total Reset® ne se contente pas de faire un reset informatique sur la substance directement responsable de l’allergie, la méthode rééquilibre l’ensemble du corps, pour toutes les substances rencontrées quotidiennement et dans un ordre bien défini, lié aux émotions pouvant être véhiculées par ces substances.

C’est une méthode qui a emprunté à la médecine énergétique chinoise un travail de déblocage d’énergie dans les méridiens. Le rééquilibrage se fait en accompagnement du traitement médical en cours, s’il y en a un et c’est le médecin qui réévalue à mesure la nécessité de poursuivre, ou de réduire ou de supprimer le traitement.

Pour qui ?

La méthode s’adresse aux personnes souffrant d’allergies, mais aussi à celles souffrant d’intolérances, de maladies auto-immunes, quelque soit l’intensité et la nature des symptômes.

Elle est indolore, non invasive, sans effets secondaires, ne présente aucune contre-indication. Elle peut-être réalisée sur des personnes de tous âges, du bébé à la personne âgée et est indépendante de l’état de santé et des traitements suivis.

Cette thérapie s’appuie sur le principe que la réaction allergique est provoquée par le cerveau en fonction de la perception qu’il a de la substance en cause et non de sa réelle dangerosité. Le cerveau la perçoit comme une menace et met en branle le système immunitaire pour détruire le corps étranger comme s’il s’agissait d’un virus ou d’une bactérie créant les réactions allergiques et/ou crée des blocages dans les méridiens. La méthode NAET®/Total Reset® va permettre de corriger cette perception faussée.

Comment ?

Dans une première phase, la personne allergique va tenir dans sa main un tube en verre contenant la substance allergisante. Pendant ce temps, le thérapeute va tout d’abord vérifier l’effet produit par l’allergène en testant la réaction musculaire du patient. Puis il va stimuler des points d’acupuncture spécifiques situés dans le dos avec un stimulateur électrique ou par de simples pressions avec les doigts. Ces stimulations vont permettre :

  • de mobiliser le système nerveux et d’envoyer un message au cerveau afin d’obtenir une perception juste normalisée,

  • de relancer l’énergie corporelle bloquée dans les méridiens, de la substance incriminée.

Le praticien va ensuite vérifier l’efficacité de cette phase en retestant la réponse musculaire de la personne, qui a toujours son tube d’allergène en main.

Puis il va pratiquer une stimulation de huit autres points d’acupuncture, situés aux avant-bras, aux mains, aux jambes et aux pieds destinée à renforcer le message de déprogrammation envoyé au cerveau.

Le consultant restera ensuite en contact avec la substance durant un quart d’heure. Selon les pathologies et les symptômes, il est possible que deux substances soient traitées ainsi pendant une séance (une substance ou ensemble de substances endogènes et une substance ou ensemble de substances exogènes par exemple).

La personne doit ensuite simplement éviter tout contact avec cette ou ces substances traitées pendant 25 heures après la séance.

Il faut compter une douzaine de séances de 45 min à 1 h environ régulièrement (de deux fois par semaine à une fois par mois) pou traiter une personne allergique à deux substances. En cas d’allergies multiples, il est nécessaire d’ajouter, à ce protocole de base une séance par allergène supplémentaire. Dans le cas des allergies sévères, le nombre de séances sera beaucoup plus important et est difficile à évaluer d’avance.

Et en moyenne 15 séances de 1h15 à 1h30 pour les maladies auto-immunes.

Les hypersensibilités sont multifactorielles, liées au mode de vie, à l’environnement, à l’état émotionnel. Les stratégies de traitement et de prévention sont multiples. Mais le rééquilibrage du terrain est fondamental, ainsi qu’un changement des habitudes alimentaires, de l’hygiène de vie, une prise en charge émotionnelle, quelque soit le choix thérapeutique ensuite, qu’il soit allopathique ou naturel. Il est primordial que les thérapeutes en médecines naturelles travaillent en parallèle de la médecine allopathique, pour permettre aux consultants d’avoir la meilleure qualité de vie possible, lui apporter le meilleur traitement – tant dans la globalité (en prenant en compte l’origine du problème et toutes ses dimensions) que dans la sécurité (encore une fois, il ne faut pas oublier que l’allergie peut être mortelle).

Stéphanie RAOUL

Naturopathe sur Rendez Vous au cabinet ou via Skype, Praticienne NAET® et Total Reset® – 26 000 Valence

Cet article peut être partagé, mais uniquement dans son intégralité, et en en précisant la source.

 

Nouveautés, astuces, coups de cœur, suivez mon actualité en vous inscrivant à ma newsletter !